Montélimar se dote d’une structure hospitalière avant-gardiste dédiée à l’accompagnement des enfants confrontés à des situations de détresse. Cet espace, conçu spécifiquement pour les jeunes victimes de violences domestiques ou témoins d’actes de violence, a ouvert ses portes récemment à l’hôpital local.

Dans cet environnement adapté, les enfants trouvent un cadre rassurant, loin de l’atmosphère souvent intimidante des services judiciaires. L’espace est agrémenté d’éléments ludiques et artistiques, tels que des peluches, des jeux éducatifs et des illustrations murales inspirées de l’univers des contes de fées, visant à créer une atmosphère de bien-être et de sécurité. Bernard Azéma, à la tête d’une organisation locale dédiée à la protection de l’enfance, insiste sur l’importance d’un tel environnement pour encourager l’expression libre des enfants.

Aline Chizallet, la directrice adjointe de l’établissement, souligne le rôle crucial de ces supports ludiques. Les enfants, souvent incapables d’exprimer verbalement leurs épreuves, trouvent dans le dessin et le jeu des moyens d’expression alternatifs. Ces outils aident les professionnels à décrypter les situations de maltraitance et à intervenir de manière appropriée.

Une approche multidisciplinaire pour une meilleure prise en charge

Ce centre se distingue par son approche collaborative et multidisciplinaire. Il rassemble en un seul lieu des experts variés : médecins, psychologues, travailleurs sociaux, et, si nécessaire, des magistrats. Laurent de Caigny, procureur de la République, appuie cette initiative, soulignant combien il est essentiel pour les enfants de ne pas avoir à répéter leur histoire traumatisante à différents intervenants dans divers lieux.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un plan national annoncé par la première ministre Elisabeth Borne, visant à lutter contre les violences faites aux enfants. Cette mesure répond à une hausse préoccupante des violences intrafamiliales sur mineurs, qui ont connu une augmentation significative de 19% entre 2020 et 2021 en France.

L’ouverture de cette unité à Montélimar marque un pas important dans la protection de l’enfance et dans la lutte contre les violences familiales. C’est un espace où la vulnérabilité des enfants est reconnue, traitée avec empathie, et où chaque enfant peut trouver une oreille attentive et des soins adaptés.

Source : https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/une-unite-dediee-aux-enfants-en-danger-inauguree-a-l-hopital-de-montelimar-9119374